Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 16:18

jean-alain-boumsong-laisse-planer-le-doute-quant-a-copie-8.jpg

C'est avec une émotion profonde que nous avons appris la nouvelle de la libération...

 

... de Lapiro De Mbanga, le chanteur camerounais, emprisonné depuis trois ans, au lendemain des émeutes de février 2008, à la maison d'arrêt de New-bell à Douala.

 

Accusé d'avoir commandité les émeutes de la faim de février 2008, qui ont donné lieu à de terribles casses à Douala, Yaoundé, mais aussi Bafousssam, celui qui avait dans son dernier album sorti un opus intitulé "Kodengui", en pied de nez au régime jugé dictatorial du président en place, avait ironiquement été incarcéré.

 

Et oui, Lapiro est de sorti depuis le 8 avril dernier. Comme à Mbanga, ville située à 60 km de Douala au Cameroun, où la population a fêté le retour d’un fils chéri, nous fêterons le retour de l'artiste qui n'a jamais cessé d'exister.

 

Lapiro est une des grandes figures de la musique africaine. Artiste intègre et engagé, il mêle habilement rythmes et langages, chansons et idéaux, créateur singulier dans sa double dimension esthétique et politique.

 

Lapiro, c'est l'ami de passage d'il y a vingt ans déjà, qui prodiguait ses conseils avisés à quelques amis lyonnais, au détour d'une soirée... bien arrosée.

 

C'est aussi l'ami du temps qui passe, toujours fidèle à lui même, Sa Majesté Lapiro (chef traditionnel par la volonté de son peuple), que nous n'avions pas oublié de saluer, avec l'artiste Monique Séka, chez lui à Mbanga, lors d'une tournée camerounaise.

 

Par Dominique Richard - radiosun.fr

jean-alain-boumsong-laisse-planer-le-doute-quant-a-copie-7.jpg

Mobilisation internationale en faveur de Lapiro

 

Freedom Now, une organisation non gouvernementale américaine de défense des droits de l’homme qui regroupe en son sein des personnalités éminentes comme Mgr Desmond Tutu et Vaclav Havel, s’était engagée à œuvrer pour sa libération. L’association Libertés-Culture s’était engagée sur la même voie, et avait organisé une action solidaire sur Internet en sa faveur. Pour cela, elle avait mis en ligne une pétition pour demander sa libération.

Reconnu pour ses textes critiques envers le régime de Paul Biya

 

Lapiro de Mbanga est une sorte de « bouche pour les malheurs qui n’ont point de bouche », pour reprendre l’expression du poète Aimé Césaire. Héros des laissés-pour-compte, il tire à boulets rouges, depuis une vingtaine d’années, sur les politicards véreux du pays des Lions indomptables. Ses titres comme Mimba we (ne nous oubliez pas), Na ou go pay ? (Qui payera), ou encore Bayam sellam sont repris en cœur le petit peuple paupérisé. Celui-ci lui fait confiance et adhère à son rap africain déclamé en pidgin, sorte d’argot d’anglais, de français et de langues nationales, et porté par ses rythmes colorés et endiablés.

Lapiro de Mbanga: “Ils me doivent encore un jour de prison”

 

Afin d’éviter une manifestation publique, le régime de Yaoundé a anticipé la sortie du célèbre chanteur qui exige toujours un jour de prison à l’Etat du Cameroun tout en clamant son innocence.

 

C’est Dieudonné Engonga Mintsang (régisseur), et le chef service de la discipline de cette maison d’arrêt qui ont personnellement extrait Lambo Sandjo Pierre Roger du bloc I de la spéciale XVIII, vendredi 8 avril 2011, pour le conduire manu militari à Mbanga. Après un bref détour par Bonanjo et quelques interminables virages dans le plateau Joss, le véhicule du régisseur prendra finalement la route pour le département du Moungo, à la surprise de Lapiro de Mbanga lui-même, qui croyait retrouver sa liberté plutôt le lendemain.

 

L’infortuné raconte la scène de sa libération. “Le régisseur m’a invité à prendre mon matelas et m’a dit que la prison était finie, sans me donner le bulletin de levée d’écrou. Je suis entré dans sa voiture en compagnie du Cdacé (chef de service de la discipline, de l’action culturelle et économique, ndlr), mon épouse et son chauffeur. J’ai été embarqué à l’intérieur de la prison hors de vue des curieux et de certains gardiens de prison. Et le grand portail s’est ouvert. Le véhicule m’a conduit ici à Mbanga où j’ai finalement eu le bulletin de levée d’écrou”.

 

Sans tambour ni trompette car ayant été surpris de cette “magnanimité” du régisseur, réduisant d’un jour son statut de bagnard, c’est comme un étranger dans sa propre maison que le chef du quartier XII de Mbanga a été accueilli par sa famille, et vient de passer ses premières nuits d’homme libre, non sans faire des cauchemars. “Je me réveille au moins trois fois dans la nuit. Je suis dans un environnement que je ne maîtrise plus. Après trois ans en prison, il y a encore des choses que je n’ai pas encore oubliées. Je quitte l’étroitesse de la cellule de la prison à pour le confort domestique. Quand ma femme me touche la nuit, je sursaute en pensant que c’est un prisonnier. Autant de choses qu’il faut évacuer”.

 

Condamné le 9 avril 2011 pour “complicité d’attroupement, obstruction de voie publique et autres” dans le cadre des “ émeutes de la faim ”, Lapiro s’est acquitté de la contrainte par corps à hauteur de trois cent cinquante neuf mille quatre cent quatre-vingt-huit (359.488) fcfa, le 7 avril 2011. Ainsi s’achève le feuilleton à rebondissements des émeutes de février 2008, version Lapiro de Mbanga. Pour l’instant, car le fils de Roger Blanchard Sandjo et de Dorette Lambo a saisi la Cour suprême dont il attend le verdict final.

Partager cet article

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans LAPIRO DE MBANGA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : camerounstar
  • camerounstar
  • : ICI POUR PUBLIER TOUS SUR LES ACTUALITES DES STARS CAMEROUNAIS (E) SANS EXCEPTION. N'EXISTE PAS A T'ABONNER
  • Contact

Profil

  • EBOULE SAMUEL
  • JEUNE CAMEROUNAIS INNOVANTEUR DE LA CULTURE
CAMEROUNAISE.
EBOULE SAMUEL EST MON NOM ET TU PEUX ME RETROUVER SUR FACEBOOK GRACE A CE NOM.
  • JEUNE CAMEROUNAIS INNOVANTEUR DE LA CULTURE CAMEROUNAISE. EBOULE SAMUEL EST MON NOM ET TU PEUX ME RETROUVER SUR FACEBOOK GRACE A CE NOM.

Recherche

Liens