Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:29

Le meilleur de la musique africaine.

Considéré comme l’un des pionniers de la musique africaine en France, Manu Dibango est d’abord celui qmanu.jpgui au début des années 1960, dans l’effervescence des indépendances africaines, enregistre Twist à Léo.
Créateur de Soul Makossa, le 1er titre africain à faire danser l’Amérique (en 1972), accompagné de son très efficace Soul Makossa Gang, il est l’une des figures phares de l'apport de l'Afrique à la diversité de la scène française. Son patchwork aux mille couleurs, où dominent de prolixes dialogues entre le jazz et des mélodies et rythmes du continent africain, est une fête permanente.



Avec Manu Dibango

Prix donnés à titre indicatif, susceptibles de variation selon les frais de location

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 02:57

Date et lieu à retenir : le 11 juin 2011 au Stade de France. Evénement : la nuit Africaine! Pour la première fois en France, les stars du continent africain donnent rendez-vous à leurs fans pour un concert fraternel et familial! Musique, danse et percussion au programme durant plusieurs heures. Têtes d’affiche : Alpha Blondy, Patience Dabany, Manu Dibango, Coumba Gawlo, Fally Ipupa, Magic System, Mory Kanté, Petit Pays, Oumou Sangaré, bref...du beau monde!nuit_africaine-151158385a8.jpg

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 00:09

Les Québécois et les visiteurs d'ailleurs auront droit à une vaste programmation au Festival d'été de Québec, qui se tiendra du 7 au 17 juillet 2011.110427_82872_elton-john-manu-dibango_8.jpg

Vaste, car près de 100 groupes et artistes aux styles très différents s'y côtoieront pendant 10 jours. Les amateurs de metal, de slam, de pop-rock ou d'électrodanse trouveront « musique à leur oreille ».

Unique, car peu de festivals au monde présentent sur une même affiche Sir Elton John, Metallica, Manu Dibango, DJ Champion et Malajube.

Du côté francophone, on pourra compter sur la présence de Thomas Fersen (pop), Manu Militari (rap), Karkwa (rock), Gaëtan Roussel (rock), Patrick Norman (country), Grand Corps Malade (slam), Les Charbonniers de l'Enfer (traditionnelle) et Gatineau (hip-hop), entre autres.

Des vedettes québécoises et françaises rendront hommage à des textes d'hier et d'aujourd'hui qui ont fait fredonner bien des générations. L'homme-orchestre Gregory Charles et Daniela Lumbroso, de France, coanimeront cet événement. La liste des artistes sera dévoilée sous peu.

Quelques grands noms qui se produiront sur la grande scène des plaines d'Abraham :

  • 8 juillet : Ben Harper
  • 9 juillet : Sir Elton John, accompagné de cinq musiciens
  • 10 juillet : Girl Talk, Cage the Elephant et The Black Keys
  • 11 juillet : Simple Plan
  • 12 juillet : Marie-Mai
  • 16 juillet : Metallica

Comme chaque année, des groupes de musique du monde feront probablement danser les plus récalcitrants. Quelques noms au menu : Manu Dibango (Cameroun), Omar Souleyman (Syrie), Freshlyground (Afrique du Sud), Baloji (Congo), Afrocubism, et Folklore Urbano Orchestra (Colombie).

À noter que l'acteur américain Tim Robins (À l'ombre de Shawshank, Mystic River) jouera le rôle de chanteur-musicien folk avec les Rogues Gallery Band, le 10 juillet.

Billets

Les épiceries Metro de la région de Québec proposeront en pré-vente des laissez-passer pour toute la durée du festival, au coût de 55 $. Les billets à prix régulier (65 $) pourront ensuite être achetés par téléphone, par Internet (voir le site du festival) et dans les Metro de la région de Québec.

Ceux qui le désirent pourront se procurer des billets d'un soir (30 $) pour les 7, 8, 10, 11, 12, 13,14, 15 et 17 juillet. Seront exlus de ce spécial les spectacles de Sir Elton John et de Metallica.

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 18:07

AZEZ-copie-1.jpg

Manu Dibango déplace les foules. Pas seulement pour son concert ce soir au Rocher de Palmer à Cenon (1). À la mairie de Bordeaux, aussi. Il y a reçu hier midi la médaille de la Ville des mains d'Alain Juppé dans une ambiance musicale et un joyeux brouhaha dans les salons d'ordinaire feutrés de l'hôtel de ville.

Il ne doit pas cette distinction au seul fait d'être un célèbre saxophoniste, artiste de l'Unesco pour la paix. Le plus français des musiciens africains, éternel boute-en-train à 77 ans, est l'ambassadeur le plus connu de son pays, le Cameroun. Bordeaux a tissé des liens privilégiés avec cet État. L'an dernier, le club Bordeaux-Cameroun-France a ainsi vu le jour. Constitué d'une cinquantaine de personnes, il s'est donné pour mission de contribuer au développement économique au Cameroun et de renforcer les liens entre Bordeaux et ce pays par des événements culturels, par exemple.

À la rentrée de septembre, deux jeunes entrepreneurs camerounais suivront une formation et seront épaulés par des chefs d'entreprise à Bordeaux. Le club, présidé par Pierre de Gaétan Njikam, veut également créer d'ici deux ans une pépinière d'entreprises au Cameroun qui pourrait s'appuyer sur le savoir-faire de celles de l'agglomération bordelaise.

« Nous devons anticiper l'histoire de l'Afrique. Le XXIe siècle sera africain », a souligné Alain Juppé hier midi. Et l'ambassadeur du Cameroun en France, Mbella Mbella de rappeler que les Français sont les premiers investisseurs dans le pays. Des sociétés aquitaines en font partie.

« On ne peint pas du blanc sur du blanc, du noir sur du noir, nous sommes tous des révélateurs des uns et des autres ». La phrase est du récipiendaire de la médaille, qui a lancé au public un « mille mercis, vive l'amitié entre les êtres et les peuples », préférant « les discours avec des instruments ».

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 04:14

«Les gens veulent toujours réactiver de vieux trucs », affirme-t-il, non sans un rien de mauvaise foi, lorsqu'on lui parle de la longue histoire de son titre phare, émaillée de procès en paternité, dont un, de 1983 à 1986, contre le King of pop, Michael Jackson en personne. Après tout, c'est lui qui a commencé… « Soul Makossa 2.0 », relecture de ce titre historique par Wayne Beckford - producteur à succès des Gnarls Barkley, Black Eyed Peas, Seal, Akon, ou, de ce côté-ci de l'Atlantique, du rappeur Oxmo Puccino - est le premier extrait d'un album à venir, et cette fois en distribution numérique. À l'origine, il ne figurait que sur la face B de l'un des premiers 45 tours du jazzman venu du Cameroun. « Les plus beaux contes de fées commencent souvent par une ambiguïté. »

Il fallait pourtant, proclame sa promotion, « rétablir la vérité » sur le véritable auteur du lancinant « Ma-mako ma-ma-sa mako makossa » qui a hypnotisé les Américains dès ses débuts, en 1972. « C'est un peu le 22, à Asnières, cette histoire ! » rigole-t-il. « Les gars étaient à la recherche de leurs racines dans ces années-là, c'était les débuts de la Black Exploitation, le début de « Racines », de « Black Is Beautiful », de « Shaft », tout ça. Voilà déjà le contexte. Ils sont venus en France parce que c'était là qu'il y avait le plus grand nombre de labels qui éditaient des disques africains. Qui ne sortaient pas forcément en France, d'ailleurs, les labels sortaient ces disques GG

Repost 0
Published by CAMEROUN STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 14:56

Pierre Seguin

 

Qu'allez vous proposer cette fois-ci au public bourbonnais : la primeure de votre prochain album ?

Pas forcément. Ça va dépendre du type de soirée, de l'ambiance et de l'humeur du moment. Parfois, on prépare un programme et on le change au dernier moment car il ne correspond pas à la soirée. Il faut un dosage entre des nouveaux morceaux et les anciens que les gens connaissent. Lorsqu'on allait voir Ray Charles, c'était pour écouter une énième version de « Georgia ». Beaucoup de gens se sont rencontrés sur des morceaux comme ça, se sont mariés en écoutant ça. On se doit de jouer ce que le public attend.

 

Vous jouerez donc certainement Soul Makossa, un titre qui vous a fait connaître dans le monde entier alors qu'il n'était que la face B du disque de la Coupe d'Afrique des nations 1972?

Un tube, c'est toujours une face B, un titre qu'on n'attend pas. Sinon, on en ferait un tous les jours (rires). C'est le public qui décide. C'est devenu un standard, repris maintes et maintes fois. mm.jpg

n Et pas toujours en vous payant les droits (*) ?  Déjà, cela veut dire qu'ils ont écouté ma musique. Et ça, c'est bien. Pour le reste, il y a des avocats pour ça.

 

Un morceau qui sera dans votre prochain album, à sortir en mai, dans une version très musique urbaine d'aujourd'hui?

Il faut être de son temps. Les gens évoluent aussi. Il y a de nouveau musiciens, de nouveaux synthés, de nouveaux sons. J'ai travaillé avec Wayne Beckford et des DJ. Il y a aussi beaucoup de jeunes dans mon orchestre. Ils m'apportent du sang neuf. Je suis comme une sorte de vampire (rires).

 

Vous qui avez joué avec les plus grands du jazz, vous vous intéressez aux musiques d'aujourd'hui comme le hip-hop par exemple ?

Bien sûr. C'est vrai que beaucoup de jazzmen ont tendance à classifier, à dire que le jazz s'est arrêté dans les années 40 ou avec le be-bop. Ce n'est pas le genre de la maison. Il faut écouter la musique sans 'illères. Il y a toujours des choses, il faut être à l'écoute.

On voit aujourd'hui beaucoup de chanteurs, de reggae africain, moins de musiciens? Où sont les nouveaux Fela ou Dibango? Des chanteurs oui, mais ils ne sont pas tout seuls. Franck Sinatra aussi avait besoin d'un orchestre derrière lui. Il y a beaucoup plus de musiciens qu'avant et sur tous les instruments.

Cette nouvelle génération a ses modèles, les Fela, Bona ou Dibango. Et il a fallu du temps pour que cela macère. Mais ils n'arrivent pas forcément jusqu'ici.

 

Quel est votre regard sur l'Afrique d'aujourd'hui ?

J'en reviens justement. Je suis optimiste. On parle ici encore beaucoup trop de l'Afrique de manière négative. Toujours sous l'angle des chefs d'États, ces dictateurs que les occidentaux ont mis en place d'ailleurs. Les choses sont en train de bouger avec une nouvelle génération qui ne vit pas avec tout le poids de la décolonisation et qui ne rêve pas forcément de venir ici, comme on l'entend beaucoup. Moi j'incite vraiment les gens à voyager, à aller se rendre compte sur place.

On vient de fêter les 20 ans de la disparition de Gainsbourg, avec qui vous avez joué? Oui et les 30 ans de celle de Brassens. Gainsbourg, c'était un grand bonhomme dans tout ce qu'il faisait. Un artiste à temps plein, jusqu'au bout des ongles. Gainsbourg et Vian, c'est ma France à moi.

 

Vous défendez vos droits d'auteur contre le plagiat, quel est votre point du vue sur le téléchargement ?

La musique populaire est un produit de consommation. Lorsqu'on va à la boulangerie, ce n'est pas gratuit. Les solutions commencent à arriver. Il faut redéfinir la notion de droits d'auteur et la manière de rémunérer les auteurs. Touver un juste équilibre.

Repost 0
Published by CAMEROON STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 13:58

MANULe festival Jazz à Vannes se tiendra du lundi25 au samedi 30juillet. On connaît la tête d'affiche de la soirée gratuite d'ouverture sur le port: Manu Dibango. Le «club de jazz» s'installera ensuite sous les tilleuls du jardin de Limur avec des soirées à thème. Mardi26: voix féminines avec Kellylee Evans et Cassandra Wilson. Mercredi27: soirée piano avec Rémi Panossian trio, puis Monty Alexander. Jeudi28: jazz «fusion» avec «Imaginarium» par Benoît Sourisse et André Charlier, puis John Mc Laughlin. Vendredi29: soirée «contraste» avec DAG trio (Domancich-Avenel-Goubvert), puis Ravi Coltrane Quartet. Samedi30: soirée grandes formationsavec Samy Thiebault «Upanishad experiences - large ensemble», Jean-Christophe Cholet pour Diagonal «Nights in Tunisia» et l'orchestre national de jazz. Au programme également, cinq soirées jazz «bretons» aux Carmes, des templins et des animations de rue. Pratique Billetterie dès le 4avril dans tous les réseaux habituels. Renseignement: www.jazzavannes.fr

Repost 0
Published by CAMEROON STAR - dans MANU DIBANGO
commenter cet article

Présentation

  • : camerounstar
  • camerounstar
  • : ICI POUR PUBLIER TOUS SUR LES ACTUALITES DES STARS CAMEROUNAIS (E) SANS EXCEPTION. N'EXISTE PAS A T'ABONNER
  • Contact

Profil

  • EBOULE SAMUEL
  • JEUNE CAMEROUNAIS INNOVANTEUR DE LA CULTURE
CAMEROUNAISE.
EBOULE SAMUEL EST MON NOM ET TU PEUX ME RETROUVER SUR FACEBOOK GRACE A CE NOM.
  • JEUNE CAMEROUNAIS INNOVANTEUR DE LA CULTURE CAMEROUNAISE. EBOULE SAMUEL EST MON NOM ET TU PEUX ME RETROUVER SUR FACEBOOK GRACE A CE NOM.

Recherche

Liens